Le Jazz est un genre musical paru dans les premières années du 20ème siècle aux Etats-Unis. Ce style hybride réunit la culture musicale occidentale et africaine élaborée par les noirs Américains. Le jazz tire ses racines des chants de travail (work songs) des esclaves noirs, chants religieuses et chants spirituels chantés par des noirs américains dans les églises.

Le Jazz a connu la controverse à la fin du 19ème siècle. D’une part, il a été jugé un style musical sensuel, non esthétique et profane. D’autre part, les origines du Jazz témoignent qu’il a été développé par les chants spirituels des esclaves africains, qui le chantaient dans les églises.

Le Ragtime est un genre musical apparu entre 1890 et le milieu des années 1920. Il provient de la musique jouée par noirs américains. Le Ragtime est considéré comme l’un des précurseurs du jazz. Mais l’avènement de celui-ci a réduit grandement la popularité des Rags pour donner naissance à une nouvelle ère de musique exotique.

Les grands noms du jazz

Scott Joplin (24/11/1868 – 1/04/1917) est le premier compositeur qui a donné un bon coup de pouce au Ragtime. En effet, ce genre a connu son apogée à travers le «Maple Leaf Rag» de Scott Joplin, publié en 1898 et qui a réalisé environ 75.000 partitions vendues.

Sidney Bechet (14/05/1897 – 14/05/1959) était un clarinettiste, saxophoniste et compositeur de jazz américain. En 1949, Bechet à réalisé un succès triomphal au Festival de jazz de Paris. Accompagné d’Albert Langue, jazzman de Mons, il a pu faire une tournée éclatante en Belgique.

Louis Daniel Armstrong (04/08/1901 – 06/07/1971) était un musicien de jazz américain. Il a commencé tout d’abord sa carrière comme un cornettiste, puis trompettiste puis chanteur. Il était connu sous les surnoms de «Satchmo » ou « Pops ». En 1964, il a réalisé un succés commercial incontournable grâce à son titre « Hello, Dolly » qui lui a apporté un Grammy Award. En plus du succès qu’il a obtenu grâce à la chanson « What a Wonderful World », qui était au sommet des hits-parades britanniques, en 1967. Louis Armstrong a enrichit le Jazz par la popularisation du principe du solo.